Un Acer Chromebook R13 en déplacement, ça donne quoi ?

Premières impressions

J’ai récement fait l’acquisition (en Août 2018) d’un Acer Chromebook R13 CB5-312T. Après avoir passé des années sur le système Microsoft, j’ai été séduit par les caractéristiques de la machine Google. Je vais vous parler de mon expérience.

Tout d’abord qu’a t-il dans le ventre ? C’est un ordinateur portable assez fin, tout en aluminium, possédant une dalle tactile de 13,3 pouces en Full HD. Niveau vélocité, il possède un processeur MediaTek 4 coeurs, 4 Go de RAM en DDR 3 et 32 Go de mémoire de stockage interne. Les caractéristiques parraissent faibles mais comme nous le verrons plus loin, c’est largement assez suffisant pour le système Chrome OS. Bref, de loin, on dirai vraiment un Macbook. La construction de cette machine est robuste, l’autonomie est annoncée à 12 heures, le clavier est top et l’écran pivote à 360° pour se transformer soit en ordinateur, soit en tablette, soit en mode tente. Personnelement je n’utilise quasiment que le mode ordinateur. Seul petit bémol à mon goût, je trouve le touchpad un peu léger, mais il est tout à fait fonctionnel.

Que peut-on faire avec un chromebook ?

Oubliez vos habitudes Windowsiennes, ici on est sur Chrome OS. Pas de mises à jour intempestives, pas de lourdeur de système, pas de virus, pas de beugs. Le système Chrome OS se situe entre le système Windows et le système Android. Les actions restent limitées mais grâce à l’ouverture du Play Store sur Chrome OS, les possibilitées deviennent infinies. Le principal point mis en avant des chromebook est qu’ils travaillent en ligne, dans le cloud. Pour ma part je ne suis pas un grand fan du « tout dans le cloud », donc voyons ce qu’on peut faire avec cette machine.

  • Communiquer : Pas de soucis pour installer Gmail et rédiger ses mails hors ligne. Pareil pour l’agenda, j’utilise Digical+ (4,95€) et je peux consulter mon agenda hors ligne. Une fois la connexion Wifi activée, tout se synchronise sans problèmes. Skype et Messenger sont également parfaitement fonctionnels une fois en ligne.
  • Préparer ses voyages : Grâce à Chrome, on navigue sur Booking, Expedia, Momondo avec une rapidité extrême. Pour aller plus loin, Maps.Me marche très bien hors ligne. De même que AlpinQuest Rando (6,99€) pour préparer ses randonnées et avoir des cartes hors connexion.
  • Regarder des divertissements : Un des avantages de ce chromebook est sont écran. Pour regarder un film ou une série, c’est quand même mieux qu’un smartphone ! L’appli Netflix vous permettra de telecharger vos séries et films préférés. MyCanal ou SFR vous permettra de regarder la TV en direct. L’application MX Player Pro (6,10€) vous permettra de regarder vos films téléchargés et mis sur une clé USB ou une carte mémoire MicroSD.
  • Travailler : Je n’utilise ni Google Drive, ni la suite Google Docs. J’ai un abonnement Office 365 et j’arrive à utiliser la suite Microsoft sans soucis, Word, Excel, PowerPoint, OneNote, le tout hors ligne bien sûr. Une fois connecté, je décide ou non de synchroniser mes documents sur OneDrive, ou bien de les laisser sur ma machine.
  • Ecouter de la musique : Possédant un abonnement Deezer, j’utilise l’appli du même nom pour écouter et télécharger mes musiques favorites pour les écouter hors connexion.
  • Créer : On peut tout faire avec un chromebook, dessiner (Sketchbook), retoucher ses photos (Snapseed, Photoshop Express), monter ses vidéos (FilmoraGo 1,99€, Quik), créer des modèles 3D (3Dc.io). Le tout hors ligne, bien évidemment.
  • Jouer : J’aime bien jouer aux échecs (Echecs Free), ou à des jeux amusants (Climbing Hill, Angry Birds) également.
  • Se cultiver : Observer la voûte celeste (Star Walk 2 4,99€), jouer un morceau de musique au piano (Walk Band 1,69€), apprendre une langue (DuoLinguo), lire un livre (Amazon Kindle), rien de plus simple sur Chrome OS
  • Sauvegarder ses photos : On peut sauvegarder ses photos de voyages, soit en branchant son appareil photo en USB et en transférant les photos sur une carte mémoire MicroSD, soit en synchronisant les photos de son smartphone sur Google Photos pour les revoir ou les retoucher ensuite sur son chromebook.

Que ne peut-on pas faire avec un chromebook ?

Les seuls limitations pour ma part sont, qu’on ne peut évidemment pas jouer à des gros jeux comme Star Wars Battlefront 2 ou le dernier Tomb Raider, et que je ne puisse pas utiliser mon logiciel favoris de conception 3D.

Quelques astuces et accessoires à ajouter ?

En plus des divers applications qu’il m’a fallu acheter, j’ai opter pour passer sur une alimentation de type murale, celle d’origine étant trop imposante. J’ai rajouter un film protecteur sur l’écran et une belle pochette en tissus.

Comme astuces à vous donner, je dirai qu’il faut vous déshabituer de l’environnement Microsoft et de s’adapter à Chrome OS. N’essayer pas d’imiter le sytème Microsoft. Rajoutez quand même un vrai explorateur de fichiers comme File Commander (5,49€), celui d’origine est un peu léger. La résolution d’écran 1920×1080 est bien mais les polices apparaissent trop petites sur un écran 13,3 pouces, préferez la résolution 1707×960 (90%). Pour le reste faites votre propre expérience…

En voyage ou en déplacement, est-ce le bon compromis ?

Fin, léger, grande autonomie, grand clavier, bon touchpad, écran tacile, je pense qu’un chromebook est beaucoup mieux qu’une tablette. En voyage, en complément d’un smartphone, cette machine vous donnera tout ce dont vous attendez d’un vrai pc portable. Par contre à la maison, cette machine ne remplacera peut-être pas un vrai pc pour ceux qui souhaitent jouer à de grands jeux ou travailler avec des logiciels vraiment professionnels. L’avantage de cette machine est également son prix, 375€ frais de port inclus. A cela, rajoutez les accessoires pour une quarantaine d’euros plus les quelques applications indispensables, soit en tout on obtient une très bonne machine fonctionnelle pour environ 450€.

Laisser un commentaire