On commence notre voyage en Chine, par sa capitale, Pékin, Beijing pour les intimes. C’est là que s’arrête le transmongolien de toute façon ! Il faut bien au moins 5 jours pour en voir le meilleur. C’est le temps que nous prévoyons d’y rester.

Nous passons une journée afin de contempler une des merveilles de la Chine, sa Grande Muraille. Nous irons visiter la muraille de Mutianyu, un endroit peu touristique et un peu plus difficile d’accès. Après avoir passés une heure et demie en bus, nous arrivons sur le site. Nous sommes au pied de la montagne, nous avons le choix de monter soit à pied (une heure de montée), soit par le téléphérique (cinq minutes). Nous choisissons l’option deux, avec Lylou ça sera plus agréable, surtout qu’ensuite il y a environ une heure et demie de marche pour aller jusqu’à la partie de la muraille non exploitée. Nous enchainons donc les tours de gardes, les passages, les centaines de marches, pour arriver devant un énorme escalier à pic. Le soleil tape, la chaleur grimpe, la fatigue et la faim se font sentirent, c’est plus raisonnable pour Lylou de rester en bas avec maman. Papa continuera tout seul pour voir le bout, et il ne sera pas déçu. Au final, ce fût une journée très agréable, Lylou nous a surpris par son énergie, on en ressortira avec plein de souvenirs… une bonne nuit s’annonce !

Une autre journée sera consacrée à la visite de la cité interdite, le musée-palais est vraiment un site exceptionnel. Il est vaste, somptueux, digne des plus grands empereurs. Il faut y venir tôt, comme dans tout les sites d’ailleurs, nous n’aurons fait que 15 minutes de queue. Même s’il y a beaucoup de monde, on peut se retrouver seul régulièrement, tant le site est grand. C’est juste dommage que les intérieurs soient interdits à la visites, on peut seulement les apercevoir par les fenêtres.

Il n’y a pas une demi-heure qui se passe sans qu’on veuille prendre Lylou en photo, ça doit être les cheveux bouclés !

Nous avons également visité le Temple du Ciel, et son parc. Ce fût une agréable surprise. des centaines de chinois s’y retrouvent pour jouer au mahjong, aux cartes, pratiquer le taï-chi, le kung-fu, chanter, danser, c’est un peu le poumon de ville. Il faut également venir tôt pour assister à tous ces spectacles, une chance que Lylou se réveille à six heures !

Pour résumer, il y a tant à voir à Pékin, des temples, des palais, des parcs, des hutongs, il faut faire un choix, il serai déraisonnable de vouloir tout faire ou tout voir en 5 jours… On reviendra.

Laisser un commentaire