Dans la province de Shanxi

Après Pékin, nous voilà partis en direction de Datong. 6 heures de train nous attendent, assis, au milieu des chinois. Les banquettes sont étroites et nous sommes les uns contre les autres, dans ces conditions 6 heures, c’est long ! Mais nous y sommes, il est 22h. Nous trouvons très facilement notre hôtel, une fois n’est pas coutume. Nous passerons 4 nuits en chambre de luxe, ça nous change. Petit bémol, la communication avec la réceptionniste est plus que compliquée.

Nous visiterons essentiellement les alentours. Jeudi matin nous prenons le bus 603 qui nous conduit aux grottes de Yungang. Le site est majestueux: temple au milieu d’un lac, multiples grottes sculptées de bouddhas gigantesques ou minuscules, parc fleuri et boisé qui nous permettra de prendre un pic-nic.

Le vendredi sera plus épique. Nous voulons nous rendre au monastère suspendu dans la montagne HunYuan, pour cela nous prenons le bus n°30 pour la modique somme de 4 Y. Il nous dépose à une autre station de bus, 45 minutes plus tard. Là nous voulons prendre le bus 11 mais la dame du guichet nous le déconseille, nous suggérant fortement de prendre un taxi. Tout cela en chinois évidemment ! Bien sûr le taxi est déjà derrière nous et nous donne son prix, 150 Y, 30 de plus que le bus. C’est parti pour une heure de route. Arrivés sur le site, notre bon chauffeur, qui a failli nous ter au moins 5 fois, nous dit qu’il nous attend pour 150 Y de plus. Là nous négocions le tarif à 120 Y, prix du bus, il n’est pas enchanté mais accepte.

Malheureusement, la visite du monastère sera de courte durée. Nous faisons la queue et tout à coup grande agitation, nous comprenons alors que l’option de la montée au monastère a atteint son quota journalier, il est 10h20! Ils ne laisseront monter personne d’autre. Pour 50 Y nous pouvons quand même admirer le site de prêt. Nous sortons et notre chauffeur apparaît comme par magie, mais pas seul, il est accompagné de 2 autres personnes, nous comprenons rapidement qu’elles seront du voyage, nous seront donc très à l’étroit. Ah ces chinois…

Nous passons notre temps libre à visiter la ville de Datong, la muraille, le mur aux neufs dragons, la pagode en bois, son marché typique…

Nous tenions quand même à dire quelques mots sur les chinois. Ce sont des gens souriants, qui sont prêts à aider et qui ont une bonne cuisine. Mais ce n’est pas un mythe, les chinois crachent, rotent et petent à longueur de journée, en public ou en privé. Très peu d’entre eux parlent anglais, même dans les lieux touristiques. Ce sont également de vrais margoulins, tout a un prix ! De plus ce sont des vrais geek, toujours sur leur portable.

Pour finir, nous allons bien, nous ne sommes pas encore malade, nous nous régalons des petits plats chinois et sommes bien bronzés.

0 réponse à “Dans la province de Shanxi

  1. Sacres Chinois !! Vous avez du rire jaune ( il fallait bien que je la place 😝) devant ces péripéties
    Mais les photos montrent quand même des sites bien sympas 😊.

Laisser un commentaire