Une fois les clés du van en mains, nous nous familiarisons avec la conduite à gauche. Le van est spacieux, il est prévu pour 5 personnes. Il possède un réservoir d’eau de 70 litres, une bouteille de gas, une batterie supplémentaire pour l’intérieur, un frigo, deux plaques de cuissons, un micro-onde, une bouilloire et tous les ustensiles et accessoires utiles à notre autonomie pour les 5000 kilomètres à venir. Nous passons par la case ravitaillement avant de nous lancer sur les routes de l’Outback australien. Nous partons en direction du parc national de Leitchfield. Nous en profiterons pour nous rafraichir dans les cascades naturelles du parc.

Nous alternerons un soir sur deux, camping payant pour prendre une douche, nous recharger en eau et en électricité et camping sauvage pour profiter du calme et de la nature. Dans les deux cas, nous pouvons faire des feux, des barbecues, admirer les levers et les couchers de soleil et observer les étoiles.

Plus les kilomètres défilent, plus la terre rougie. Nous traversons quelques villes peu peuplées, mais il y a toujours de quoi faire le plein du van qui est très gourmand, il lui faut sa ration journalière !

Ces premiers jours en road trip nous permettent de découvrir les eaux thermales de Mataranka, la culture aborigène, Tennant Creek, voir les surprenantes roches de Devil’s Marbles, les paysages merveilleux de l’Outback, plusieurs wallabies, des extraterrestres (des faux !) et deux OVNI lumineux (des vrais !) décrivant une trajectoire aléatoires un soir sans lune.

Nous nous approchons doucement du parc national d’Uluru, où nous pourrons voir le fameux Ayers Rock.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :