Par définition un aventurier est une personne qui aime l’intrigue, le risque, qui aime voyager hors des sentiers battus. C’est quelqu’un à qui le danger et l’inconfort ne font pas vraiment peur.

Aujourd’hui, il est plus facile de voyager qu’auparavant, et les distances sont plus courtes. Beaucoup de personnes aiment s’évader, que ce soit en faisant des week-ends par-ci par-là, en occupant des hôtels de luxe près de plages paradisiaques, ou encore en participant à des treks organisés dans des endroits magnifiques. Il y a mille façon de s’évader, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Mais l’aventurier, lui, le vrai, se caractérise par des critères assez bien définis. Voici une liste, non exhaustive, des signes qui entrent dans la définition de l’aventurier.

Il peut dormir n’importe où

Que ce soit dans une tente, dans une voiture, chez quelqu’un, ou bien dans un hôtel quatre étoiles, l’aventurier s’adapte. Grâce à sa grande ouverture d’esprit, peu importe où il passe la nuit, il se dit qu’il a vu pire et qu’il a vu mieux. Il prend ce qu’il vient comme une nouvelle expérience qui alimentera le livre de sa vie.

Il goûte à tout

Curieux par nature, l’aventurier aime la nouveauté. Manger du serpent, des insectes, des nouveaux fruits exotiques, il goûte tout, rien ne lui fait peur. Son cerveau interprètera ces nouveautés comme une prise de danger, et une satisfaction s’en ressentira. Bien qu’il n’aimera pas tout, il pourra dire aux autres et se dire lui-même, qu’il a au moins eu le courage d’essayer.

Il n’aime pas rester trop longtemps avec du monde

Souvent perçu comme un solitaire, l’aventurier aime la compagnie des personnes, mais à petites doses. Les lieux bondés de monde l’oppressent, et limitent son champ de liberté. Il aime les alternances entre, le fait de passer de bons moments avec des personnes qu’il apprécie, et passer de longues heures avec lui-même pour se retrouver.

En voyage, il pense déjà à son prochain périple

Grand voyageur routard, l’aventurier est heureux à l’étranger, loin de chez lui. Il sait profiter des moments privilégiés mais il sait aussi que ces moments auront une fin. C’est pourquoi vers la fin de son aventure, des idées se forment inconsciemment sur ce que pourra être son prochain périple. Quand même heureux de revenir à son point d’habitation, il prépare déjà mentalement une nouvelle aventure pour rassasier sa soif de découverte.

Il veut se dépasser

Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fort, tel pourrait être la devise de l’aventurier. Il aime gravir des sommets toujours plus difficiles, voyager dans des endroits toujours plus perdus, participer à des expériences toujours plus intenses. Le problème de l’aventurier est qu’il est sans limite, et cette absence de frein est son principal danger.

Il aime prendre des risques

Le danger ne lui fait pas peur, bien au contraire, c’est sa dose d’adrénaline qui lui procure une entière satisfaction. Il est à la recherche de nouvelles activités extrêmes. Les obstacles sont sa raison de vivre. Que ce soit en montagne, en mer ou dans les airs, l’aventurier brave tous les dangers et est fier de l’avoir fait.

Il n’aime pas la routine

La routine est son pire ennemi. A la maison, au travail, en voyage, la routine le tue à petit feu. Se lever tous les jours à la même heure, travailler quotidiennement pour la même compagnie, faire des activités répétitives, toutes ces choses le rendent malheureux. L’aventurier à besoin d’aventure. Partir sur un coup de tête faire le tour de l’Asie, gravir la semaine prochaine le plus haut sommet des Andes, aller aider une équipe en difficulté au fin fond de la Mongolie, tel est son quotidien idéal.

Il est très sensible

L’aventurier a souvent vu beaucoup de choses, de belles choses mais aussi des choses terribles. L’injustice, la pauvreté, le malheur le touche beaucoup. Il aspire souvent à faire le bien et à vouloir aider son prochain. Doté d’une grande valeur morale, il n’hésitera pas à risquer sa vie pour protéger un être en difficulté. Courageux et téméraire, l’aventurier ira jusqu’au bout de son idée et de ce qu’il pense être juste.

Laisser un commentaire