Quand on va passer quelques jours dans le Morbihan, on peut y aller pour plusieurs raisons. Les amateurs de plages et de farniente pourront profiter des belles plages de sable fin et d’un océan infini bercé par les marrées. Les plus sportifs auront également de quoi s’amuser. Surf, kitesurf, planche à voile, pêche, plongé, il y en a pour tous les goûts. Les plus curieux, se laisseront envoûtés par les vestiges d’un passé mystérieux dans lequel toute la Bretagne est englobée.

Les plages du Morbihan

Bien qu’il y ait souvent du vent, et que la température de l’eau soit assez fraîche, les plages du Morbihan restent très agréables. Notons par exemple la baie de Quiberon, les plages de Plouharnel ou encore de Damgan. Le paysage ne sera jamais le même. Marrée haute, marée basse, nuages, ensoleillé, vent de terre, vent de mer, les jours se succèdent mais ne se ressemblent pas. Les enfants auront également plaisir à patauger dans l’eau, à s’amuser dans le sable et à courir sur les immenses plages qui bordent l’océan.

Paradis des surfeurs

Etant amateur de surf, et ayant vécu deux ans dans le Morbihan, je peux dire que le spot de surf par excellence est Sainte-Barbe à Plouharnel. Un petit tour sur surf-report.com au préalable, on enfile la combinaison (indispensable !!), les chaussons, les gants, un peu de wax sur la planche et nous voilà partis pour tenter d’apprivoiser un océan qui ne se laisse pas avoir si facilement. Les vagues y gracieuses et se laissent dompter avec un peu d’entraînement.

Bretagne mystérieuse

Carnac, Loqmariaquer, île de Gavrinis, ces noms vous évoquent certainement quelque chose. Et ce ne sont pas que des pierres s’il vous plaît. Imaginez les moyens mis en oeuvre pour réaliser ces édifices. En fait, bien que la communauté scientifique tente d’apporter des réponses sur ces colosses de pierres, au final, nous savons très peu de choses sur ce sujet. Prenez par exemple le grand menhir brisé de Loqmariaquer. Le plus gros menhir d’Europe, 350 tonnes acheminé d’une carrière situé à plus de dix kilomètres. Impossible de faire rouler ce bloc sur des rondins, passé vingt tonnes, les rondins s’enfoncent. Il faudrait plus de cinq milles personnes pour tirer ce bloc, des cordages de folies, une coordination ultra-précise. Bref on imagine mal une société du néolithique ne connaissant pas la roue réaliser de tels exploits. Idem pour les centaines de menhirs alignés à Carnac. Le mystère reste entier. Laissez-vous seulement envahir par les ondes positives de ces sites remplis de magie.

Et ça aussi…

Et oui, nous sommes en Bretagne quand même, il ne faut surtout pas oublier de goûter les galettes bretonnes, le caramel beurre salé, le Kouign Amann, les crustacés, le poisson, et toutes les spécialités de cette belle région.

Ne passez pas, également, près de Vannes sans vous y arrêter quelques heures, c’est une ville calme et très agréable avec un magnifique port, qui ne manquera pas de vous séduire.

Allez faire un tour dans le Golfe du Morbihan, prenez le bateau et louez un vélo pour faire le tour de l’île d’Arz ou de l’île au Moine, vous ne serez pas déçu de votre voyage…

Laisser un commentaire