Guanajuato et l’histoire coloniale

Nous continuons de remonter le Mexique. Notre prochaine étape : Guanajuato.

Vue de la ville depuis El Pipila

Nous avons pu lire que cette ville est l’une des préférées des mexicains. Alors, nous avons hâte de découvrir !
Dès que nous arrivons à la gare, nous nous apercevons que Guanajuato est bien différente des villes mexicaines que nous avons visitées jusqu’à maintenant. Ici, il n’y a pas de structure en quadrillage des rues. Nous sommes dans un labyrinthe géant composé de ruelles mais aussi de tunnels. De plus, nous sommes dans les montagnes. Nous retrouvons donc un environnement qui nous est familier.😉 Des similitudes persistent bien sûr : la couleur est partout, le « mole » se mange à tous les repas et les mariachis courent les rues !

Une des places de la ville dont on a oublié le nom 🙄

Cette ville est connue pour son centre historique classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, pour son musée de la momie ainsi que pour ses mines qui ont fait sa richesse à l’époque coloniale.

Ce que nous y avons vu…

Nous nous laissons 3 jours pour découvrir Guanajuato et ses alentours. Notre hôtel se trouve dans les hauteurs de la ville, la vue est tout simplement époustouflante et les couchers du soleil éblouissants.

Coucher du soleil depuis la terrasse de l’hôtel

Nous décidons de commencer par une excursion. Cela nous permettra de connaitre l’histoire passionnante, faite de chercheurs d’or et d’aventuriers, de la ville. Qui dit histoire passionnante, dit guide passionnant. Notre guide en était un ! Le tour débute par la visite d’un ancien couvent qui retrace l’histoire de l’inquisition apostolique au Mexique. Ames sensibles s’abstenir ! Scènes de tortures, momies, instruments de tortures et histoires atroces et sanguinolentes nous sont présentées pendant 1 heures.

La guillotine
C’est un vrai squelette bien sûr !!
Chaise de torture

Heureusement pour nous, Lylou n’a pas compris les histoires racontées par le prêtre. Quand aux scènes et instruments de tortures, nous avons fait du tri ! De part elle-même, elle a refusé de rentrer dans certaines pièces trop sombres. Pour le reste, quand nous jugions les scènes et les objets de tortures trop violents (et il y en avait), nous laissions passer la foule devant nous et je lui expliquais l’histoire (ou pas !) de façon plus « bienveillante » si je puis dire. Bref dans ce musée, la seule partie qui lui aura plu, c’est l’extérieur. Merci les tobogans !

Un petit souvenir quand même 🤣

A la sortie, place aux confiseries artisanales ! C’est vrai que toutes ces histoires nous ont ouvert l’appétit ! Nous nous laissons tout de même convaincre et nous goûterons des bombons bien étranges. Ensuite, visite d’un artisan potier, un des derniers de la région du Guanajuato. Ce fût passionnant. Le savoir-faire et la passion transmis de génération en génération, que ce monsieur de plus de 63 ans nous a partagé était incroyable. Puis nous avons eu droit à la visite d’une boutique quartz.

Artisan potier en action
Dans l’atelier de poterie
Entrée de l’atelier de poterie

Après cela, nous sommes descendus à plus de 50 mètres sous terre. Nous nous sommes rendus dans l’une des plus anciennes mines d’or du pays : Valenciana. Intéressant historiquement mais site qui attire les touristes en masse, nous ne nous y sommes donc pas attardés.

Extérieur de la mine La Valenciana

Le prochain arrêt fût le fameux musée de la momie de la ville. Nous avons préféré ne pas y mettre les pieds !! Lylou avait vu assez de choses lugubres pour la journée. A la place nous, nous sommes allés déguster de savoureuses « tortas ». Enfin, nous terminons la journée au pied du monument représentant l’un des hommes les plus célèbres de la ville : El Pipila ou plus exactement Juan José Martinez.

El Pipila

El Pipila était un jeune mineure qui, héroïquement, lors de la guerre d’indépendance, sauva la ville en mettant le feu à la porte de la forteresse où se cachaient des espagnols. Son geste permis aux forces d’Hidalgo de remporter la 1ere victoire du mouvement indépendantiste. Cette statue se trouve au sommet d’une colline qui offre une vue sans pareil sur Guanajuato.

Vue depuis le monument (encore une! 😁)

Le reste de notre séjour sera consacré à nous laisser porter dans les mille et une rues de ce labyrinthe. D’en monter les côtes et de redescendre.

ça monte…
Et ça descend.

De se laisser surprendre au détour d’une place ou d’une rue. De découvrir les monuments importants. Nous profiterons également de l’ambiance festive du soir : histoires et légendes sont contées dans les rues joliment éclairées.

Une autre petite place
Une église
Le théatre
Une petite rue

Guanajuato est sans aucun doute une ville où il fait bon vivre, riche d’histoires fortes et de héros qui font voyager dans le passé grands et petits, touristes et natifs.

Statues

Il nous reste à présent deux dernières étapes avant de quitter le Mexique : San Luis Potosi et Monterrey, où nous retrouverons un ami d’enfance de Youri.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :