1.2.3. on y va !

C’est officiel, on y est !

Dans trois mois nous nous lancerons dans une nouvelle aventure : un voyage d’un an à travers l’Amérique du Sud.

Nos familles et nos amis s’y attendaient… Ils savaient que nous ne pourrions pas rester tranquillement et pour toujours en Haute Savoie. Voilà cinq ans que nous sommes rentrés de notre tour du monde à 3 et les voyages ne nous ont jamais quittés.

Mais le besoin de liberté, de découvertes, d’ailleurs, de sortir du “cadre” trop souvent oppressant hurle en nous. Ces derniers mois, il en est devenu vital : un besoin de légèreté et de grand air essentiel afin de ne pas sombrer.

Alors, il a fallu peser le pour et le contre, prendre des décisions, tracer un itinéraire, calculer un budget, économiser, revoir notre copie, s’adapter.

A faire

En poche pour l’instant :

– une liste longue comme le bras de choses à faire, alors on l’a écrite en tout petit afin d’en voir le bout 😉

– un planning avec des impératifs et des incertitudes surtout dues au contexte COVID.

Prochaine étape forte, envoyer la lettre qui annoncera la résiliation de notre bail. Ça c’est prévu pour demain !

Nous aurons alors trois mois pour vider notre appartement. Trier, donner, jeter, vendre, se préparer, préparer Lylou à se défaire, tout doucement et pour plusieurs mois, de ses jouets, de ses habitudes…

Nous nous sommes fixés un défi : faire rentrer nos vies dans 10 cartons. Je crains que cela ne soit mission impossible ! J’en ai déjà rempli 4 !!!! Les minimalistes ont tout mon respect 😉

Sac-à-dos

Alors que la maison se vide, les sacs-à-dos se remplissent. Celui de Youri est quasiment prêt. Ces derniers temps, ce projet est son seul rayon de soleil, son oxygène.

J’ai commencé celui de Lylou en achetant 4 tenues “automnales”, 4 tenues “estivales” et 2 pyjamas en 10 ans, histoire de voir large. Pour les chaussures de marche, on va attendre les dernières semaines afin d’éviter au maximum de se tromper dans la pointure.

Pour ma part, je vais piocher au maximum dans mes affaires et je finaliserai dans les prochaines semaines. Mais j’avoue que j’ai encore du mal à m’y mettre.

Ce qui me préoccupe le plus pour le moment c’est de réussir à vider l’appartement. Me défaire de nos affaires…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :