C’est les vacances ! Pour fêter cela, nous avons décidé de prendre la voiture et de partir faire le tour du Mont Blanc en passant par les endroits les plus intéressants.

Voici l’itinéraire que nous avons choisis :

1ère étape, le barrage d’Emosson

Départ donc de notre domicile, Taninges en Haute-Savoie, pour aller vers le Barrage d’Emosson en Suisse. Il faut compter environ deux heures pour faire ce trajet. Après la frontière suisse, la route serpente pour monter jusqu’à Finhaut, puis Emosson. Arrivé au barrage, la vue est tout de suite splendide. Une vue plongeante vers le lac d’Emosson, retenue par son barrage, avec les montagnes en arrière-plan. Nous avons randonné environ deux heures avant de pique-niquer et reprendre la route.

2ème étape, le Col du Grand Saint-Bernard

Direction le Col du Grand Saint-Bernard, avec ses fameux chiens ! Pour ça, comptez une heure et demie de route en passant par Martigny. La deuxième partie de la route monte beaucoup mais passe par des lieux enchanteurs, tous plus beaux les uns que les autres. La neige, encore présente, accentue le contraste de ce magnifique tableau. Arrivé en haut, à la frontière italo-suisse, un bon arrêt s’impose. On peut randonner, acheter des souvenirs, faire une promenade avec les chiens Saint-Bernard, visiter l’hospice et même y passer une nuit.

3ème étape, Aoste

Il est temps de redescendre et de profiter de la culture italienne. Une heure nous sépare d’Aoste, la route est facile à conduire. Nous nous garons en dehors de la ville, dans un parking gratuit puis nous allons rejoindre notre B&B en plein centre-ville. Après une bonne douche, nous partons flâner dans les rues d’Aoste, que nous apprécions particulièrement. La ville oscille entre l’ancien, avec ses monuments archéologiques, et le nouveau, avec ses boutiques modernes. Ce soir, c’est pizza pour tout le monde. Ah une vraie pizza italienne, ça faisait longtemps !

4ème étape, le col du Petit Saint-Bernard

Le lendemain, nous reprenons la route tranquillement, vers 10h, en direction de Courmayeur, puis le Col du Petit Saint-Bernard. Une heure et demie de route. La dernière partie est difficile, surtout si l’on suit un camping-car ou un véhicule lent, mais nous avons le temps, pas de panique. Ça serpente dans tous les sens ! Arrivé au col, il est temps de déjeuner, après avoir reposé nos estomacs de ces virages. Encore une fois la vue est exceptionnelle. Lacs, montagnes, neige, prairies, un tableau vivant.

Dernière étape, le barrage de Roseland

Nous repassons côté français, la frontière étant au col. Ça descend ! Une pensée pour tous les cyclistes qui monte le col par cette chaleur. Il nous faut une heure et demie pour atteindre le Barrage de Roseland. Encore beaucoup de virages, des montés et des descentes, des routes étroites et des routes plus larges, bref, des routes de montagnes quoi ! Ce barrage, encore une construction prodigieuse réalisé par l’homme. Mais comment ça tient !

Après cet arrêt reposant, il est temps de repartir à la maison. Encore deux heures et demie de route, en passant par Hauteluce, Le col des Saisies, Praz-sur-Arly, Sallanches et de nouveau Taninges.

Ce petit tour du Mont-Blanc nous en a fait voir plein les yeux. Des paysages à couper le souffle. De plus, il n’y avait pas encore trop de monde. Il faut prendre son temps pour faire ce genre de périple car on a envie de s’arrêter à tous les points de vue !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :