Quoi de mieux pour se sentir libre, que de faire un road trip en van. Un voyage en van représente toute notre vie dans 10 mètres carré. C’est notre chambre, notre cuisine, notre bureau, notre maison, notre garage, notre voiture, notre tout pour la durée du voyage. Sauf qu’en plus, la vue de notre fenêtre change chaque jour.

A l’époque où la propriété et la sédentarité sont primordiales, rouler en van, c’est sortir de notre zone de confort, se contenter du minimum, d’un vie simple sans superflu et plus proche de la nature. Un pique-nique au bord de l’eau, une nuit au pied d’une montagne, une envie d’aller à la mer, pour peu que l’on ait de l’essence et du temps, on peut aller presque partout.

Notre aventure

Notre expérience en van fut extraordinaire. Ce fut à l’occasion de notre tour du monde, un mois en Australie, à sillonner l’Outback en famille, maman, papa et petite Lylou de deux ans. Le van n’était pas des plus récent mais son confort spartiate nous convenait. Une table intérieure transformable en lit, un frigo, un lavabo, une plaque de cuisson, des tables et des chaises pour l’extérieur, une grosse réserve d’eau et même le wifi ! Seul le coin douche/toilette manquait, mais qu’importe !

Il y a quelques pays où voyager est van est très facile, l’Australie en fait partie, la Nouvelle-Zélande également, le Canada, les Etats-Unis, certains pays d’Europe, pareillement. Dans ces pays les personnes ont l’habitude de voir passer des voyageurs en van, et beaucoup d’installations leur sont proposées : aires de repos, point d’eau accessible, barbecue à disposition, certains pays en font plus que d’autres.

Pour en revenir à l’Australie, voyager en van dans ce pays est une institution. Le camping sauvage y étant autorisé, cela facilite bien des choses. Nous utilisions, en général les campings, un jour sur deux ou sur trois, pour faire le plein d’eau et prendre une douche bien chaude.

Quelques conseils

Essayer de trouver un bidon de 20 litres d’eau, car l’eau est ce dont on a le plus besoin. Il peut arriver que dans certains coins du monde, un accès à l’eau est difficile, il vaut mieux avoir toujours des réserves.

Un autre conseil est de faire attention à l’essence, dans les endroits désertiques, ce sont les stations d’essence qui vont conditionner un peu le trajet, mieux vaut avoir également un bidon d’essence de secours !

Mon dernier conseil pour un voyage réussi en van, est de ne pas se prendre la tête, il ne faut pas tout prévoir, un voyage en van est une aventure et une aventure ne se prévoit pas !

Laissez vos envies guider votre chemin…

Laisser un commentaire