Amoureux des grands espaces sauvages, je partage avec vous aujourd’hui, mon classement, très subjectif, des 8 endroits les plus sauvages que j’ai pu visiter de mes propres yeux. Loin d’avoir pu découvrir toutes les merveilles de notre planète, cette liste est bien évidemment incomplète et ne reflète que mon sentiment personnel.

8. La région de Nazca au Pérou

Perdu entre Lima et Arequipa, au Pérou, le désert de Nazca abritait autrefois une grande civilisation, à l’origine des géoglyphes éponymes. Sec et aride, cette terre est accessible par la route panaméricaine, mais son désert profond, lui, contient sûrement des terres encore vierges.

7. Au milieu des Fjords en Norvège

En Norvège, on peut faire des dizaines, voir des centaines de kilomètres, sans apercevoir âme qui vive. Grâce au très faible peuplement de ce pays, on peut admirer les merveilles de la nature sans croiser une seule personne pendant des jours. Plus on se dirige en direction du nord et plus ce sentiment se renforce.

6. Les forêts de L’Ontario au Canada

Des forêts à perte de vue, habitat naturel des ours et des caribous, ces grandes forêts du sud du Canada sont encore difficiles d’accès et peu explorées. C’est le paradis des aventuriers et des randonneurs. A pied ou en kayak, explorer ces lointaines contrées reste, entre lacs et forêt, reste une expérience mystique.

5. La vallée de la mort aux Etats-Unis

La vallée de la mort fait partie du désert de Mojave, c’est l’un des déserts les plus chauds de la planète, les records sont de 57°C. Mieux vaut ne pas se perdre dans cet enfer de sable, ni même tomber en panne de climatisation au milieu de l’été !

4. La savane du Kenya

Quoi de plus sauvage que la savane africaine. Véritable arche de Noé de la planète, les plaines du Kenya regorgent d’animaux emblématiques de la planète. Lion, éléphants, girafes, impalas… tout porte à croire que l’homme n’a pas vraiment sa place dans cet immense jardin d’Eden. C’est un des lieux prioritaires du monde qu’il faudrait préserver pour les générations futures.

3. L’outback australien

Traverser l’Outback australien en van sur des milliers de kilomètres est une expérience formidable. Dormir au clair de lune, se baigner dans des oasis cristal, voir la montagne sacrée des aborigènes, Uluru, que de souvenirs de liberté et grands espaces. Mais il faut toujours faire attention, car gare au croco !

2. Les Steppes mongoles

Pour ce qui est des espaces sauvages, en Mongolie, on est bien loti. C’est un des pays les moins peuplés de la planète. Avec ses deux habitants au kilomètre carré, difficile de rencontrer du monde dans les steppes. C’est pourquoi ce pays fait partie de mes coups de cœurs en matière de grands espaces.

1. L’Oural polaire russe

C’est l’endroit le plus isolé qui m’a été donné d’explorer. Forêts anciennes, steppes désertiques, montagnes enneigées, après avoir marché pendant des jours et des jours dans ce décor, tout près des rennes, des ours et des loups, j’ai pu vraiment comprendre ce que le mot liberté voulait dire.

Laisser un commentaire